Elle ne tient qu’à un fil

Elle ne tient qu’à un fil

Il est venu le jour où tu es venu au monde.
Par un sourire tu as ouvert les yeux… et tu as souri aussi.
Elle te regardait, apportait déjà tout son amour alors que tu n’avais toujours rien fait. Enfin si, tu as crié. Tu as crié à la vie.

Le temps passe, tu marches, commence à parler, elle est toujours là.
Tu commences à écrire, à compter. Tu demandes même de l’aide à tes parents pour faire tes devoirs.

Puis tu commences à forger ta propre opinion, tu cherches ta liberté, tu écris, tu écoutes de la musique afin de t’évader.
Tu tisses ta vie sociale, en compagnie de toujours la même.
Tu rencontres celle qui fait battre ton coeur pour la première fois et puis, tu redeviens triste.

Le temps passe, tu trouves celle qui te rend meilleur. Celle qui te permet d’être fier. Tu construis une vie de famille. Et elle revient de plus belle. Elle est toujours là du début à la fin. Elle est là pour te donner cette envie qui transperce ton coeur.
Elle est là quand tu dessines, écris, joue, elle est là tout le temps afin de forger celui que tu es et que tu seras. Elle est la vie.

Mais comment pouvons-nous donc l’enlever à certaine personne qui ne demandaient qu’une chose : l’aimer et rester avec elle.
Comment peut-elle tuer alors qu’elle est l’inverse ? Comment certains peuvent-ils la trahir ?

Ils ne demandaient rien ce vendredi 13 Novembre 2015, ils ne faisaient que profiter de la vie. Et certains leur ont enlevé la plus belle. Ce n’est pas juste. C’est ignoble. C’est barbare.

Levons donc nos verres, aimons-nous et restons unis afin de rendre hommage à ceux qui n’ont rien demandé. À ceux qui, comme toi, voulaient juste… vivre.

Alors soyons solidaires, soyons humains. La violence n’est en rien une solution.

Clément, un Parisien comme tant d’autre.. choqué… mais qui n’a pas peur et qui va vivre sa putain de vie comme jamais. Comme cette vie, ne tient qu’à un fil.