Souvenir, nostalgie

Tu l’entends ? Te souviens-tu ?

Apaisé, détendu.

Un silence, un regard tendre. Toi souriant.

Allongé au bord de ce lit mais dans notre tête un univers entier autour de nous. On continuait. On se regardait.

La douceur, la beauté de ton regard. Arrêt du temps. Profitant de l’instant présent. Enchaîné par tant de sentiments, de questions sur l’un et l’autre.

Puis des larmes. L’inquiétude. Tu te questionnais, je te répondais. Je t’ai serré dans mes bras, je t’ai embrassé. Je t’ai aimé.

Moi je me souviens. Ce moment. Gravé à jamais. Il est tel que mes rêves en sont encore le théâtre de notre pièce.

Sur les ailes du Temps, la tristesse s’envole. Tout te semble plus léger. Prenons enfin notre envol.

 

La pensée a des ailes. Nul ne peut arrêter son envol.